Skip links

Les lancers

Au centre d’une piste d‘athlétisme, trônent différents aménagements sportifs destinés à la pratique de disciplines de saut ou de lancer. Le jet de divers objets sur les aires de lancer est rigoureusement réglementé, devant respecter des limites définies. Le lancer du disque, le lancer du javelot, le lancer du marteau ou le lancer du poids ne s’effectuent pas sur les mêmes traces.

Le lancer du poids, du disque et du marteau

L’athlète se positionne à l’intérieur d’un cercle dans lequel il fait plusieurs révolutions lui permettant de lancer son objet le plus loin possible. Le point d’impact de celui-ci détermine la distance du jet. Le cercle de lancer est conçu avec une bande d’acier, de fer ou de tout autre matériau métallique. Son pourtour doit avoir une épaisseur minimale de 6 mm et être tracé à la couleur blanche. En son intérieur, le cercle plat est fait d’asphalte de bois, de ciment ou de tout autre matériau et non glissant.

Selon la discipline sportive pratiquée, le diamètre est différent. Il est de 2,5 m environ pour le lancer du disque, tandis que le lancer du marteau ou le lancer du poids exigent un diamètre d’environ 2,135 m. Un réducteur amovible est ainsi installé pour adapter le cercle au type de lancer. Une ligne blanche, faisant 5 cm de largeur et 75 cm de longueur est tracée de part et d’autre, à l’extérieur du cercle. Elle peut être peinte ou en bois. Le butoir du lancer est de couleur blanche en arc de cercle, solidement fixé au sol, afin de résister à l’impact de l’athlète au moment du jet. Sa longueur de corde est située dans une fourchette de 1,14 m et 1,23 m. Le secteur de chute du lancer est en herbe, en stabilisé ou en tout autre matériau sur lequel l’impact de l’objet est visible. Il est délimité par des bandes blanches de 5 cm de large, qui forment un angle de 34,92 °.

Le lancer du javelot

L’athlète se positionne en amont d’une piste sur laquelle il court, pour prendre un maximum d’élan, lui permettant de lancer son javelot à une distance la plus lointaine possible. Cette piste d’élan est longue de 30 mètres, pour une largeur de 4 mètres. Elle est délimitée de part et d’autre par deux bandes de couleur blanche de 5 cm de largeur, tracées en continu ou en pointillés selon la zone. Afin d’indiquer l’extrémité de la piste de prise d’élan, une bande blanche de 7 cm de large est tracée en arc de cercle faisant un rayon de 8 m. Elle peut être soit peinte, soit faite de bois ou de métal. A partir de cet endroit, des lignes perpendiculaires sont tracées. Leurs dimensions sont de 7 cm de large et 75 cm de long. La déclivité maximale latérale est inférieure à 1/100, tandis que a déclivité descendante des vingt derniers mètres de la piste, ne doit pas dépasser 1/1 000. Enfin, une marque de 25 cm² est tracée à une distance de 4 mètres à l’arrière de l’extrémité de l’arc de lancer, de chaque côté des lignes de démarcation. Le secteur de chute du lancer de javelot est en herbe, devant respecter une inclinaison descendante globale maximale de 1/1 000. Il est délimité par des bandes blanches de 5 cm de large, pour un angle de 28,955 °.

Ces indications techniques démontrent que l’installation de zones de lancer sur un stade d’athlétisme, ne peut pas être effectuée de manière aléatoire. Des mesures strictes doivent être respectées pour une double raison de sécurité et d’homologation. S’adresser à un professionnel qui travaille sur les bases de calculs d’un bureau d’étude, avec l’aide de géomètres experts est indispensable. Nous sommes à l’écoute de votre projet d’aménagement d’une piste d’athlétisme afin de vous apporter les réponses adaptées.

Consultez dès maintenant notre plaquette !

Consulter