Skip links

Rough

« Il ne faut pas trop arroser au drive, ça fait pousser le rough… »

Le rough est, sur un terrain de golf, la partie qui se situe sur les bords du parcours du fairway et du green. Elle est constituée de hautes herbes très denses, souvent des graminées, dans lesquelles le joueur doit essayer d’éviter d’y perdre sa balle. Elle sert ainsi d’obstacle naturel dont il faut savoir gérer l’approche.

Quels sont les différents rough ?

On distingue trois zones de rough différentes, selon leur distance des fairways, pour lesquelles les niveaux de tonte diffèrent :

D’abord le petit-rough, aussi appelé semi-rough. Dans ce périmètre qui longe les surfaces de jeu, l’herbe est tondue de telle sorte à ce que sa hauteur soit inférieure au diamètre d’une balle de golf. Celle-ci s’y distingue aisément et il est généralement assez aisé de l’en faire sortir.

Ensuite, le pré-rough. Au sein de cette zone semi-entretenue, l’herbe est tondue à une dizaine de centimètres du niveau du sol. Le jeu en devient plus compliqué.

Enfin, le gros-rough. Cette zone est laissée à l’état de pousse naturelle. Elle n’est volontairement pas tondue et elle regorge de hautes herbes, de buissons ou d’une dense végétation. Y lancer sa balle est déconseillé parce qu’outre le fait de devoir la dénicher, en sortir est une gageure.

Comment sortir du rough ?

Ayant atterri dans le gros rough, la balle risque fortement de se retrouver enfoncée au milieu de l’herbe. Le club à utiliser est un fer moyen le plus fréquemment 5, 6 ou hybride. La présence de la haute végétation va amoindrir naturellement la puissance et la précision du tir, puisque la surface de contact entre la balle et la tête du club est empêchée par la présence de l’herbe. La meilleure technique consiste à placer les mains jointes vers l’avant en exécutant le geste de backswing. Il s’effectue par une action pivotante des poignées dès le départ dans le but d’obtenir l’angle d’attaque le plus vertical possible. Il ne faut pas frapper fortement, mais privilégier un geste en douceur, le but étant de réussir à ramener la balle sur le fairway, avant de reprendre le parcours dans de meilleures conditions.

Comment entretenir une zone de rough ?

Le rough est un obstacle qui fait partie du jeu de golf. S’il a été inventé pour pénaliser les golfeurs trop impétueux, il ne doit pas risquer de faire systématiquement perdre le trou. Aménager un bon rough doit permettre de retrouver sa balle. C’est la raison pour laquelle nous utilisons des graminées qui ont la particularité d’être touffues, mais moins denses à la base. Nous veillons à ce que la hauteur du pré-rough soit constamment comprise dans une fourchette de 30 mm à 70 mm de hauteur. Nous intervenons en prévention, plutôt qu’en réaction, c’est à dire avant que la nature ne commence à reprendre le dessus sur les différents aménagements. Enfin, s’il n’est pas tondu, le gros-rough ne doit pas pour autant être complètement délaissé. Nous prenons soin de le nettoyer des déchets naturels et d’en élaguer les branches basses afin que le club puisse y être manipulé.

Consultez dès maintenant notre plaquette !

Consulter