Skip links

Fairway

Mon objectif, cette année, est de jouer sur le fairway

Le fairway est une allée tracée sur un parcours de golf. Il s’agit d’une étendue faite d’herbe, dont le niveau de tonte doit être constamment vérifié. Elle relie le tee au green. Le fairway est, dessiné par un architecte sur une longueur minimale de 100 mètres, pouvant s’étendre jusqu’à 500 mètres. Sa largeur dépend de la configuration du trou. La technique du joueur de golf avisé est de demeurer sur le fairway, tant que sa balle n’a pas atteint la surface du green. En sortir, l’obligerait à gérer son coup depuis le rough où l’herbe est plus haute. Une exception est toutefois autorisée en cas de mauvais temps ayant dégradé la surface du terrain. Il est alors possible de déplacer la balle sortie hors du fairway, sous certaines réserves et sans bien sûr se rapprocher du drapeau. Dans cette hypothèse, il est nécessaire de marquer l’emplacement de la balle à l’aide d’un tee ou d’un relève pitch, avant de la toucher. Elle ne peut enfin pas être positionnée au-delà de la largeur d’une carte de score.

Quelle est la forme du fairway ?

Le fairway est droit, mais pas que. Il résulte le plus fréquemment de l’imagination de son architecte qui trouve un malin plaisir à compliquer le jeu des golfeurs. Le dessin du tracé peut alors intégrer un virage. C’est le cas notamment des trous en par 4 ou en par 5. Cet obstacle est incitatif à couper le virage, augmentant ainsi le risque que la balle s’échoue dans le rough. Ces virages sont dessinés en coude. Ils portent le nom de « dog leg » et peuvent aller vers la droite ou vers la gauche, selon l’emplacement du trou. Il faut veiller à ce que la tonte du gazon du fairway soit rase et uniforme parce que la balle ne doit pas risquer d’y rencontrer un obstacle, au risque de fausser le jeu.

La construction d'un fairway

Notre travail de construction d’un fairway débute, en collaboration avec l’architecte spécialisé, par des pré-études techniques pour présenter un avant-projet précis. Celui-ci inclut le travail du géomètre et celui des ingénieurs, c’est à dire des relevés topographiques et ceux des sols, ainsi que l’état des ressources. Suite à cela, la deuxième phase consiste à mener plus avant les analyses techniques, y incluant les travaux d’irrigation et d’éclairage. Après avoir déterminé les quantités, les plans d’exécution, l’estimation chiffrée des coûts de réalisation, ainsi que le planning de construction, un cahier des charges est établi, suivi d’une méthodologie. Le but est de fournir un fairway dont le gazon peut vivre plus d’un siècle, grâce à un processus de renouvellement des talles et des racines. L’implantation est importante dans la mesure où la qualité de la nature des sols est la condition d’obtention des racines structurées, équilibrées et sensibles aux éléments fertilisants. C’est le secret d’un gazon qui conserve toutes ses propriétés esthétiques. L’ensemble des opérations techniques sont ainsi facilitées : le drainage, le sablage, le décompactage, puis les travaux d’entretien consistant à procéder à l’aération, au carottage ou à l’arrosage.

Consultez dès maintenant notre plaquette !

Consulter